« Le breton, porte d’un monde » par Roparz Hemon (1941)

Celui qui se sent attiré par la langue bretonne s’aperçoit vite qu’elle lui donne plus qu’il n’avait espéré. Il croyait, en l’étudiant, retrouver une province. Il découvre qu’elle l’introduit dans un monde nouveau. L’étonnement, puis l’enthousiasme que provoque cette découverte, expliquent le phénomène qui se produit alors : d’abord un sentiment de méfiance,, presque de dégoût, pour la culture reçue dans les écoles officielles; puis … Continuer de lire « Le breton, porte d’un monde » par Roparz Hemon (1941)