« Le breton, porte d’un monde » par Roparz Hemon (1941)

Celui qui se sent attiré par la langue bretonne s’aperçoit vite qu’elle lui donne plus qu’il n’avait espéré. Il croyait, en l’étudiant, retrouver une province. Il découvre qu’elle l’introduit dans un monde nouveau. L’étonnement, puis l’enthousiasme que provoque cette découverte, expliquent le phénomène qui se produit alors : d’abord un sentiment de méfiance,, presque de dégoût, pour la culture reçue dans les écoles officielles; puis … Continuer de lire « Le breton, porte d’un monde » par Roparz Hemon (1941)

«Nevenoe, den a vrezel, krouer ur stad», gant Pol ar Floc’h

Daoust hag ez eo bet Nevenoe an den brasañ eus Istor Breizh ? Marteze. Hep faziañ avat, hor brezelour brasañ. Ha koulskoude, n’eus den, e-touez ar Vrezhoned veur, hag a zo beneutoc’h anavezet deroù e vuhez. Un tiern e oa moarvat, marteze eus koztez Ploulann-Veur, e Reter Bro-Wened, ha nann ur c’houer paour en dije dizoloet un teñzot, evel ma lavare e enebourion. N’ouzomp ket … Continuer de lire «Nevenoe, den a vrezel, krouer ur stad», gant Pol ar Floc’h