Breiz Atao ! Le programme du PNB (1934)

Nous proposons aujourd’hui à nos lecteurs le programme du Parti National Breton, tel que présenté dans les colonnes de Breiz Atao en 1934. Les points en gras sont ceux qui nous paraissent encore d’actualité. Neven ar Ruz, evit Barr-Avel. …..  » Le but du PARTI NATIONAL BRETON est de rendre au peuple breton la liberté, c’est-à-dire l’exercice du droit de se gouverner lui-même. Il se … Continuer de lire Breiz Atao ! Le programme du PNB (1934)

«La nécessaire autonomie territoriale des ethnies.» par Yann Fouéré (1968)

« La démocratie, écrit Charles Becquet, n’est pas seulement tournée vers la liberté de l’individu, mais encore vers la liberté des communautés ethniques : à quoi bon chanter l’ère des temps nouveaux si un grand peuple peut opprimer un petit sous le prétexte qu’ils vivent côte à côte dans le même Etat… L’ancien régime avait ses princes de droit divin. Le nôtre a ses peuples seigneurs. » Et … Continuer de lire «La nécessaire autonomie territoriale des ethnies.» par Yann Fouéré (1968)

« Nantes, clé de la Bretagne » par Aldrig a Naoned (1947)

Nantes est la clé de la Bretagne. C’est la méconnaissance d’un tel fait qui a été l’une des principales causes des malheurs du pays et qui sera une des plus grandes raisons des échecs du Mouvement breton. Nos ennemis, eux, savent bien à quoi s’en tenir. Leur plus grande victoire, maintenant comme autrefois, c’est non pas d’avoir détaché le Pays Nantais de son milieu naturel, … Continuer de lire « Nantes, clé de la Bretagne » par Aldrig a Naoned (1947)

« La vie d’un grand serviteur de la Foi et de la Bretagne » par l’Heure Bretonne (1943)

« Dimanche 12 décembre, aux environs de midi, un inconnu, âgé d’une trentaine d’années, a assailli M. l’Abbé Perrot, recteur de Scrignac, qui rentrait à son presbytère après avoir célébré la grand’messe à la chapelle de Koat-Keo. Atteint de deux balles à la tête, M. l’Abbé Perrot expira sept heures plus tard sans avoir repris connaissance. Il était né à Plouarzël, sur la côte occidentale du … Continuer de lire « La vie d’un grand serviteur de la Foi et de la Bretagne » par l’Heure Bretonne (1943)

« Commandements de Pâques » par Olier Mordrel (1935)

« Il faut, dès à présent, songer où peut nous mener Breiz Atao. Aucun peuple n’est parvenu à se débarrasser de la domination étrangère sans souffrances et sans morts. La valeur de la foi patriotique d’un homme se mesure à sa volonté de sacrifice. Le mouvement breton a longtemps piétiné parce qu’il n’a jamais eu recours aux actes de courage libérateurs. La semaine de Pâques 1916 … Continuer de lire « Commandements de Pâques » par Olier Mordrel (1935)

« Alain Barbetorte, le libérateur » par René Daniel (1944)

Depuis le pillage de Nantes en 843, les Normands avançaient en Bretagne. Aussitôt que les seigneurs rivaux entrent en lutte, les bandes s’élancent, pillent et commencent à s’installer. Elles se tiennent tranquilles sous le règne d’Alain Ier Le Grand (888-907), mais reparaissent aussitôt après sa mort. Dès 914, les moines de Landévennec s’enfuient à Montreuil-sur-Mer avec les reliques de Saint Guénolé. À partir de 919 … Continuer de lire « Alain Barbetorte, le libérateur » par René Daniel (1944)

« La Bretagne : une nation, une patrie et une âme », Brezona (1941)

La Bretagne, nation historique. La Bretagne a un passé de Nation. Elle est née d’événements étrangers à la formation de la nationalité française. Alors que la France doit sa figure moderne aux conquêtes romaine et franque, la Bretagne la doit à l’occupation, l’assimilation et l’organisation de l’Armorique gallo-romaine du IVe au IXe siècle par les immigrants venus de l’Ile de Bretagne sous la conduite de … Continuer de lire « La Bretagne : une nation, une patrie et une âme », Brezona (1941)

« La femme dans la société celtique » par les Merc’hed Breiz, 1930’s

Les récits très fantaisistes que les histoires de France scolaires consacrent aux Celtes anciens les représentent comme des Barbares, à qui les Romains apportèrent la civilisation. La vérité est toute autre. La société celtique était, sous certains rapports, d’une élévation supérieure à la société antique, ainsi que le montre le respect dont elle entourait la femme et le rôle de premier plan qu’elle lui faisait … Continuer de lire « La femme dans la société celtique » par les Merc’hed Breiz, 1930’s

« Les nations et l’Europe », Fransez Debeauvais, 1933

La multiplication des langues et des frontières retarde-t-elle en elle les germes de la guerre ? Démolissons les idées fausses. L’une des erreurs les plus répandues est de confondre l’idée de la paix de l’Europe avec celle de l’unification de l’Europe, comme si la première était la conséquence de la seconde. Il s’agit cependant de deux idées bien distinctes. L’idée de la paix en Europe ne … Continuer de lire « Les nations et l’Europe », Fransez Debeauvais, 1933

« Pour le séparatisme » Louis-Napoléon Le Roux (1911)

« Que nos idées déplaisent à la masse amorphe et à un certain nombre de régionalistes, je le concède. Nous sommes pour eux des trouble-fête. N’avons-nous pas allumé dernièrement cet incendie qui consumait la presse bretonne et n’avons-nous pas vu, à cette occasion, les Bretons d’hier, laissez-moi dire nos maîtres, faire cause commune avec tout ce qu’on peut trouver de crapules françaises et de bâtards bretons-français … Continuer de lire « Pour le séparatisme » Louis-Napoléon Le Roux (1911)