« Vers l’Europe naturelle » par Yann Fouéré

« La plupart des dirigeants politiques et une majorité des hommes d’État de l’Europe assistent, avec une stupéfaction mêlée d’effroi, à l’émergence ou à la résurrection d’unités politiques nouvelles qui sont en train de bouleverser une fois de plus la carte politique de notre continent. Leur pensée, encore prisonnière des ornières que leur ont assigné les impérialismes du XIXe siècle et de la première moitié du XXe, a du mal à concevoir que l’Europe des États qu’ils ont connue, et qu’on leur a appris à vénérer, puisse changer et se modifier aussi profondément sous leurs yeux…

En persistant à raisonner de la sorte tous ces apprentis sorciers qui prolifèrent en abondance dans les milieux de la politique, de l’intelligence et de la pensée, qui peuplent les assemblées, les syndicats, les journaux, les universités et toutes les allées du pouvoir, n’oublient qu’une chose : c’est que l’Europe des grands États qu’ils ont connue n’est pas, et n’a jamais été, une Europe naturelle. Elle est le fruit d’impérialismes rivaux, de conquêtes, d’agressions et de violences, tant militaires qu’économiques et sociales.

Guerre mondiale
L’Europe des impérialismes fut aussi celle des guerres mondiales …

Cette Europe-là n’est qu’une Europe artificielle qu’il nous faut aujourd’hui profondément repenser. L’Europe vraie, l’Europe naturelle, est celle des petits États, de multiples communautés nationales, de principautés et de cités libres que, par delà leurs différences et leurs divergences, une civilisation commune, forgée au cours de deux millénaires, unissait et rassemblait.

C’est cette Europe naturelle que les grands États impérialistes, et leur clientèle de vassaux, ont détruite pour y substituer la leur. La Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et la Russie sont les principaux responsables de cette évolution. C’est essentiellement l’Europe naturelle qui se reconstitue aujourd’hui sous nos yeux. La nature est toujours plus forte que les contraintes. Elle brise un jour ou l’autre les carcans et les chaînes qu’on a voulu lui imposer. Il est parfaitement conforme à la nature des choses qu’il y ait en Europe une Slovénie, une Croatie, une Lituanie et une Slovaquie libres. Il est tout aussi naturel d’y voir figurer une Bretagne, un Pays Basque, une Écosse et une Catalogne libres, pour ne citer que quelques-unes de ces nations soumises.

Europe aux cent drapeaux
L’Europe aux cent drapeaux prônée par Yann Fouéré

À un moment ou un autre de l’histoire, tous ces peuples distincts ont formé leur propre État, ont profité de leurs propres institutions, vécu sous leurs propres lois. Tous se sont dirigés et gouvernés librement, selon leurs traditions, leurs langues, leurs coutumes. Seule la conquête, l’impérialisme et la violence exercés par les plus grands, les plus riches et les plus puissants ont eu raison de leurs libertés.

Comment ne pas remarquer que parmi tous ces peuples qui renaissent à la vie politique, aucun ne réclame les indépendances totales et les souverainetés absolues, sans règles et sans lois, et sans respect des autres, qui restent encore aujourd’hui si chères aux deniers grands États de notre temps. Ils demandent seulement à exercer leurs indépendances et leurs souverainetés au sein d’une Europe organisée sur des bases fédérales et qui leur fera à tous leur place, dans le respect de leurs diversités, de leurs particularismes et de leurs identités. Ils aspirent à se gouverner librement au sein d’un ensemble commun, dont ils auront décidé ensemble de la compétence et des pouvoirs. Ils savent tous qu’ils doivent s’unir, pour le plus grand bien de tous. Ils sont beaucoup plus conscients de cette nécessité que ne le sont quelques-uns de nos grands États, acharnés à maintenir leurs privilèges et leurs prébendes, ainsi que les avantages que leurs injustes conquêtes leur ont autrefois procurés. »

.

Yann Fouéré, Vouloir n°94/96, 1992.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s