Le franco-togolais Kofi Yamgnane signe une tribune anti-bretonne dans le journal Le Télégramme

Alors que l’identité bretonne est attaquée de toute part par les fanatiques de la République, Kofi Yamgnane a cru bon de signer une tribune dans le journal d’occupation Le Télégramme dans laquelle il appelle à refuser une réformette en faveur de la décentralisation : la loi 4D. Ce projet vise à prendre des mesures en faveur d’une plus grande décentralisation administrative. Le projet, comme son nom l’indique, repose sur 4 axes : la différenciation, la décentralisation, la déconcentration, et la décomplexification. Concrètement et pour présenter les grandes lignes (1) :

  • En matière d’écologie, l’Etat va déléguer aux régions la gestion des zones Natura 2000, des zones protégées. Le maire disposera aussi d’un pouvoir plus important pour réguler l’accès aux espaces naturels. Enfin, les régions pourront gérer une partie des fonds nationaux de soutien à la production de chaleur par les énergies renouvelables et pour soutenir le tri et le recyclage des déchets.
  • En matière de transport, l’Etat va pouvoir déléguer aux régions l’aménagement d’un réseau routier ou d’une ligne ferroviaire, et la région pourra devenir propriétaire d’une ligne ferroviaire.
  • En matière d’urbanisme, les collectivités locales pourront créer une société publique locale pour gérer des services publics comme un tramway ou un hôpital.

En résumé : pas grand chose. Seulement voilà, Kofi Yamgnane et une quinzaine de supplétifs s’étranglent car “l’égalité des Français devant la loi sera rompue, tous les principes républicains seront affaiblis” (sic). Quand on a connaissance des ridicules changements apportés par la loi 4D, on ne peut qu’en rire.

Pour Kofi Yamgnane, “certains préparent, sur le modèle Corse, la création d’une Assemblée de Bretagne fusionnant région et départements”, puis il déplore “on en revient au temps des duchés et des baronnies. Les Bretons doivent condamner le repli identitaire suggéré par une minorité d’activistes désireux de faire de notre région une nouvelle Catalogne…”. Mais qui êtes vous, M. Yamgnane, pour ordonner aux Bretons de “condamner” quoi que ce soit ?

Kofi Yamgnane
Kofi Yamgnane, « Breton du Finistère »

Un rappel s’impose. Kofi Yamgnane est né au Togo en 1945 et est arrivé en Bretagne pour ses études supérieures. Quelques années après son arrivée, il obtient la nationalité française et s’engage rapidement en politique au Parti Socialiste auquel il a milité une vingtaine d’années, obtenant quelques succès dans le Finistère dans les années 80 et 90. Dans les années 2000, il tente une carrière politique au Togo en annonçant sa candidature à diverses élections, dont l’élection présidentielle de 2005. De retour en Bretagne, il fait parler de lui en 2014 pour une triste affaire de corruption dans laquelle il aurait reçu une importante somme d’argent pour intercéder en faveur de la régularisation d’immigrées clandestines marocaines et pour laquelle il a été mis en examen. (2)

La fin de la tribune est du même acabit, Kofi Yamgnane insiste sur le fait que selon lui “le destin de la Bretagne est inséparable de celui de la France” (sic), car pour lui “l’une et l’autre s’enrichissent mutuellement et ne peuvent que s’inquiéter de la petite musique autonomiste qui prépare le divorce”.(3) On serait bien tenté de demander à Kofi Yamgnane de développer sur cet enrichissement qu’apporterait la France à la Bretagne en 2021. 

Pour nous, il est clair que la France est aujourd’hui plus un boulet qui entraîne la Bretagne vers le fond avec elle qu’une chance. L’ « œuvre » de la France en Bretagne ces 100 dernières années se résume à l’assassinat de la langue bretonne, à l’instauration du terrorisme intellectuel marxisant via l’école républicaine, et à l’importation de populations étrangères qui se permettent ensuite de donner des leçons aux autochtones sur le chemin que devrait suivre la Bretagne dans le futur.

Aussi, nous Nationalistes Bretons, demandons à M. Kofi Yamgnane de ne plus jamais parler au nom de la Bretagne qu’il n’a jamais représenté – lui l’apparatchik socialiste, le supplétif de l’Etat français, le politicard véreux- et qu’il ne représentera jamais. Breizh d’ar Vrezhoned ! 

.

Neven ar Ruz

.

  1. Eclairage juridique sur le projet de loi 4D – LE MONDE DU DROIT : le magazine des professions juridiques
  2. https://www.nouvelobs.com/justice/20141030.OBS3705/rocancourt-prouteau-yamgnane-les-liaisons-dangereuses.html
  3. https://www.letelegramme.fr/debats/tribune-nous-bretons-refusons-la-differenciation-16-06-2021-12769689.php

2 réflexions sur “Le franco-togolais Kofi Yamgnane signe une tribune anti-bretonne dans le journal Le Télégramme

  1. Le problème est qu’au vu des probables résultats des élections départementales et régionales à venir (PS et la REM en tête au 2ème tour, absence d’une liste nationaliste bretonne faute de soutien populaire), les adversaires du nationalisme breton obtiendront une nouvelle fois un large soutien des électeurs bretons et auront la mainmise sur le conseil régional et les conseils départementaux…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s