La France Insoumise en première ligne contre la loi Molac en faveur des langues régionales

La France Insoumise s’est une nouvelle fois illustrée par sa brittophobie maladive et son jacobinisme désuet lors du vote de la loi Molac en faveur de l’enseignement bilingue.

Qu’est-ce que la loi Paul Molac ?

La loi Paul Molac consacre l’enseignement immersif des langues dites “régionales” dans le Code de l’éducation, c’est-à-dire la possibilité dans les écoles publiques d’enseigner plus de la moitié des matières dans une autre langue hexagonale que le français. C’est aujourd’hui la méthode qui prévaut dans les écoles associatives de Diwan, et ce modèle immersif va donc enfin pouvoir être appliqué dans toutes les écoles de Bretagne.

Le texte de Paul Molac va aussi obliger les communes à participer financièrement à la scolarité des jeunes qui doivent changer de commune pour avoir accès à l’enseignement bilingue (1). L’objectif à terme est de pouvoir proposer un enseignement bilingue à tous les élèves qui le souhaitent. En Bretagne, on estime aujourd’hui qu’il y a 7% des élèves scolarisés dans le bilingue alors qu’il y aurait environ 40% des adultes qui souhaiteraient y scolariser leurs enfants selon un sondage de TMO en 2018 (2).

Les opposants à la loi Molac.

À l’échelle hexagonale, la loi a été adoptée à 247 voix malgré 76 votes contre et 19 abstentions.

Votes Loi Molac

Les députés LREM forment le gros du bataillon des opposants à la loi, avec 57 votes contre sur 271 députés macronistes,

Langue bretonne LREM

Mais ce sont, sans surprise, les députés de la France Insoumise qui se sont le plus illustrés par le rejet de la loi Molac, avec 12 députés qui ont voté contre, soit les ¾ de leur groupe parlementaire. Parmi les ennemis de la loi, Alexis Corbière, Jean-Luc Mélenchon, Danièle Obono, Adrien Quatennens, etc. 

La France Insoumise langue bretonne

Mélenchon s’est autorisé un discours assez agressif à l’encontre de nos langues. Se présentant comme un “franco-maghrébin”, il a appelé les autres députés à avoir dans le futur “la même tendresse pour l’arabe et l’amazigh qu’on en a aujourd’hui pour tant de langues.” (sic). Il ne fait pourtant aucun doute qu’on trouverait Mélenchon en première ligne s’ il s’agissait de la généralisation de l’enseignement de l’arabe ou du wolof en France.

Mélenchon dictateur
Mélenchon et son sinistre lieutenant Adrien Quatennens

Encore une fois, la gauche jacobine et néo-marxiste française s’illustre par un mépris toujours plus grand pour les autochtones et par une soumission quasi-totale aux allochtones qui constitueront bientôt le plus gros de son électorat aux côtés des fonctionnaires français.

.

Neven ar Ruz

.

  1. Que contient la proposition de loi sur les langues régionales adoptée au Parlement ? (francetvinfo.fr)
  2. Enquête socio-linguistique : qui parle les langues de Bretagne aujourd’hui ? · Région Bretagne

2 réflexions sur “La France Insoumise en première ligne contre la loi Molac en faveur des langues régionales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s